Primature Portail officiel

Sceau de Republique Gabonaise

Disparition de conteneurs de kévazingo au port d’Owendo: Le Premier ministre est partie s’enquérir de la situation

Logo

Julien Nkoghe Bekale est allé s’informer des conditions de la disparition de ces conteneurs, puis sensibiliser au passage le personnel de la Douane à plus de vigilance et de conscience professionnelle dans l’accomplissement de leurs tâches au quotidien.

C’est à la tête d’une forte délégation comprenant, le Ministre d’État, ministre des Forêts, Guy Bertrand MAPANGOU, du Ministre d’État, ministre de la Justice, Edgard Anicet MBOUMBOU MIYAKOU, du Ministre de l’Économie, Jean-Marie OGANDAGA, du Ministre de l’Emploi, Porte-parole du Gouvernement, Nanette LONGA, du Ministre Délégué des Forêts, Franck NGUEMA et du Procureur de la République, Olivier NZAHOU que le chef du gouvernement, Julien Nkoghe Bekale, s’est rendu ce jour aux services de la Douane situés au port d’Owendo, après un passage en début d’après-midi au ministère des Eaux et Forêts précisément à la Direction générale des industries du commerce du bois et de la revalorisation des produits forestiers et à la direction générale des forêts.

L’objet était de s’enquérir des conditions de la disparition inexpliquée de plus de trois cents conteneurs de kévazingo mis sous scellé quelques semaines plus tôt par la justice et parqués au sein de ce port. Il est à signaler que cette essence rare est du reste interdite d’abattage dans notre pays. Et d’après les premiers éléments de l’enquête, deux cents conteneurs auraient déjà été retrouvés, comme l’a déclaré le chef du gouvernement à l’issue de la réunion qu’il a eue avec les responsables de la Douane.

Julien Nkoghe Bekale n’a pas manqué d’inviter les agents de ce service à plus de vigilances dans l’exercice de leurs fonctions au sein du port. Malgré tout, il a fait savoir que si des responsabilités sont clairement établies à l’issue des investigations actuellement en cours, des sanctions seront prises à la mesure de la gravité des faits dénoncés. Toutefois, il a dit respecter la présomption d’innocence et attend patiemment les conclusions de l’enquête diligentée par les autorités judiciaires.

Modifié : 15 / 05 / 2019

Journées de TravailPuce